Archives de catégorie : Billets

La violence féminine

Lors d’une recherche des termes ‘femme’ ou ‘féminin’ dans le Dictionnaire de la violence (2011), il est indiqué de chercher sous ‘couple’, ‘patriarchat’ ou ‘viol’. Dans les définitions de tous les trois termes, la violence féminine n’est pas considérée, et ainsi pas envisagée. Cela renvoie effectivement à l’approche selon laquelle les femmes sont les victimes, les hommes les auteurs. Mais des études plutôt récentes se sont penchées sur la question de la violence féminine et elles ont révélé que cette violence existe et qu’elle a aussi existé dans le passé. En effet, si la violence des femmes est restée longtemps ignorée, elle constitue aujourd’hui un objet de recherche en pleine expansion. On peut ainsi observer des recherches autour de la criminelle, la délinquante, la sorcière, la soldate, la révolutionnaire, la terroriste, la cheffe de gang, pour n’en mentionner que quelques unes : ces figures sombres du féminin sont en effet sorties de l’ombre historiographique dans laquelle elles étaient cachées. Il devient ainsi important aujourd’hui d’évoquer la violence féminine lorsque l’on parle de violence.

Comment peut-on aujourd’hui penser la violence des femmes ? Tout d’abord, je souhaiterais faire un point sur les recherches menées sur l’histoire de la violence féminine et les mettre en lien avec la théorie socio-constructiviste du genre avant de me pencher plus particulièrement sur la violence des femmes dans l’espace privé et notamment dans le couple. Continuer la lecture

Visite de Middle Way House aux Etats-Unis; entretien avec la coordinatrice des programmes de prévention de la violence

MIDDLE WAY HOUSE MEETING 30th of July 2015

During this summer, I traveled to the United States and I stayed a while in Bloomington, Indiana. The city of Bloomington is the seat of Monroe County in southern Indiana. The population is around 80,000 and this city is the home to Indiana University Bloomington (the largest campus in IN) which has more than 40,000 students. As I’m working on domestic violence in France, I thought it would be nice to visit a nonprofit center which helps women in the US. I was interested to find out that they have more shelters in this town than in Strasbourg, France which has a population of 275,000.

I had the chance to visit one of these centers: Middle Way House (MWH). This organization seeks to end violence in the lives of women and children by implementing or sponsoring activities and programs aimed at achieving individual and social change. It offers many services to women and children who are victims of domestic violence and sexual assault, namely crisis intervention, emergency and transitional housing, support services, legal advocacy, child care, economic development activities, and community outreach.

Evelyn Smith who is the Prevention Programs Coordinator at MWH agreed to an interview to present how MWH shelters and programs operate. She works in the field of sexual and domestic violence prevention and provides crisis intervention to survivors of such violence. The goal of Evelyn and her team is to develop better practices in prevention education and community development and later implement them. MWH is one of six National Domestic Violence Model programs[1]. In Bloomington, they are the primary service provider related to domestic violence. Every shelter has different organizations among the different states. This article is a concrete illustration of existing practices.

Continuer la lecture

Définir la violence. Définir ce qui fait violence. Une oscillation en trois mouvements

Introduction

Qu’est-ce la violence ? Tenter de répondre à la question n’est pas aussi simple qu’il y parait. En commençant ma thèse sur les violences conjugales, je m’étais appuyé sur le droit. Ainsi, l’article 515-9 du Code civil fait référence aux « violences exercées au sein du couple ou par un ancien conjoint, un ancien partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou un ancien concubin [mettant] en danger la personne qui en est victime, un ou plusieurs enfants ».

Au-delà de la conjugalité, l’élément principal de cette définition est donc le danger : la violence eu égard à l’article 515-9 serait donc mettre en danger autrui. Je laisserai aux juristes la responsabilité de déplier ce qu’ils y entendent, mais il me semble que nous ne faisons ici que déplacer la question : comment définir le danger ? est-il le même pour tous ? Nous touchons là à des questions fondamentales lorsqu’on s’intéresse aux violences conjugales que l’on pourrait énoncer ainsi : comment comprendre le fait que certaines personnes s’en vont dès le premier coup et d’autres pas ?

C’est ainsi que cette première frustration m’a poussé à chercher la réponse ailleurs… Continuer la lecture